fbpx
  • Nantes-Métropole
  • loire atlantique
  • Pays-de-la-Loire-NB
  • CMJN de base
  • CMJN de base
  • logo-veolia-vectorise-gris
  • kerviande-gris
Actualités

J25 – Et Garry Chathuant délivra la Trocardière ! (73-71)

Publié le

Dans un match au scénario haletant et dans une salle de la Trocardière quasiment comble, les Nantais ont réalisé une formidable fin de match pour venir s’imposer au buzzer sur le score de 73 à 71 sur un shoot de Garry Chathuant. Malmenés en 1ère mi-temps, les Nantais ont su faire la différence dans les 20 dernières minutes de la rencontre en s’appuyant sur une grosse intensité défensive.

© Grégory Leroy

Ce sont les Rouennais qui rentraient le mieux dans cette partie en prenant 5 points d’avance (6-11) sur une réussite de l’ancien nantais Jamar Diggs. Jean-Baptiste Lecrosnier prenait ainsi son premier temps-mort de la soirée et les Nantais recollaient rapidement sous l’impulsion d’un ultra-efficace Laurence Ekperigin (10 pts dans le seul 1er quart-temps). Mais les pertes de balle nantaises offraient la possibilité à Rouen de recréer un petit écart après 10 minutes de jeu (16-21).

Les Rouennais poursuivaient sur leur lancée en début de 2ème quart-temps et prenaient 8 points d’avance (19-27) sur un shoot d’Alonzo Coleman. Mais les Nantais réagissaient avec encore un grand Laurence Ekperigin et une réussite à 3 pts de Jeremiah Wilson qui ramenait les Nantais à 3 points (27-30). Dans la foulée, une faute anti-sportive infligée à Laurence Ekperigin était sanctionnée par 5 points successifs de Jamar Diggs. Jessie Begarin, auteur lui aussi de 5 points consécutifs, accentuait l’écart en faveur des Normands (29-40). Heureusement pour les locaux, 2 flèches derrière la ligne des 6m75 signées Wilson et Davis leur permettaient de limiter la casse à la pause (35-40).

Grâce à Lasan Kromah, Rouen démarrait mieux la 2ème mi-temps (35-44). Mais Nantes se mettait en ordre de marche en retrouvant de l’adresse à longue distance grâce à Wilson et Davis une nouvelle fois. Et le NBH revenait ainsi à hauteur du SPOR (48-48) sur 2 lancers-francs de Jeremiah Wilson. Les Normands terminaient toutefois ce 3ème quart-temps mieux que les Nantais avec un dernier panier primé de Jean-Baptiste Maille qui redonnait 4 points d’avance au SPOR (52-56) avant la dernière période.

Poussée par son public, l’équipe nantaise se montrait solide en défense et imposait sa dimension athlétique. Ludovic Negrobar était ainsi l’artisan majeur d’un 7-0 qui plaçait Nantes en tête (63-61) pour la première fois depuis le 1er quart-temps. Rouen répliquait alors avec un 6-0 pour reprendre 4 points d’avance (65-69) avant la dernière minute. Dans la foulée, Dee Davis scorait à 3 pts puis Chathuant interceptait et filait vers le panier. Victime d’une anti-sportive, il ne tremblait pas sur la ligne des lancers-francs puis Wilson faisait 1 sur 2 aux lancers-francs pour donner 2 points d’avance aux Nantais. Sur la possession suivante, Alonzo Coleman venait égaliser à 3 petites secondes. C’était donc le temps qu’il restait aux Nantais pour trouver la cible. Et c’est Garry Chathuant qui héritait de la balle suite à un bel écran de Laurence Ekperigin : l’ailier nantais s’élevait et prenait son tir qui venait transpercer le filet pendant que le buzzer retentissait. Après révision vidéo, le tir était validé et Nantes s’imposait sur le score de 73 à 71 !

Superbe spectacle offert ce soir par le Nantes Basket Hermine ! Dans une salle de la Trocardière comble, les hommes de Jean-Baptiste Lecrosnier ont réalisé une solide prestation face à une équipe de Rouen qui restait sur une grosse dynamique.

Les Nantais vont maintenant enchaîner 2 déplacements : la semaine prochaine à Aix-Maurienne puis la semaine suivante à Poitiers. Prochain rendez-vous à la Trocardière : le mardi 23 avril à 20h30 avec la réception de Caen.

Les réactions en conférence de presse :

Jean-Baptiste LECROSNIER (coach de Nantes) : « La 1ère mi-temps, on sent bien que les derniers matches pèsent un peu, on n’a pas senti l’énergie nécessaire pour bousculer Rouen. Sur la 2ème mi-temps, j’ai trouvé que notre visage en terme d’intensité, d’agressivité a été vraiment meilleur. A partir du moment où l’on peut faire des stops, prendre des rebonds pour se projeter un peu plus vite, ça devient intéressant. En 2ème mi-temps, la balle voyage mieux que sur la 1ère. Mais la clé de tout ça c’est de faire un match où on ne prend pas 90 points mais 70. Ce soir, c’est vraiment le côté que j’ai trouvé le plus intéressant. A la mi-temps, on avait encaissé 40 points et c’est déjà trop. On peut s’estimer heureux de se retrouver à -5 à la mi-temps. On n’a pas l’énergie nécessaire pour trouver plus de rythme. Ce soir, dans une salle comme celle-ci, j’avais dit aux joueurs d’aller chercher les gens pour qu’ils nous poussent. Maintenant, attention, c’est super mais il va vraiment falloir qu’on se souvienne de ça. On a d’abord été investi défensivement. Et c’est essentiel si on veut se mêler à cette lutte pour les play-offs qui s’annonce très compliquée. Et si on veut y rester, il faut qu’on trouve un niveau de consistance plus important que sur les derniers matchs. On perd moins de ballons ce soir, on a un ratio passes décisives – balles perdues positif ce soir. Ca fait du bien de gagner à la maison et de sentir le public nous suivre. Ludovic fait une belle 2ème mi-temps mais j’aurais voulu qu’il fasse une meilleure 1ère mi-temps car il était emprunté en début de rencontre. Il faut que l’on gère mieux nos moments faibles. Ce soir, les garçons ont provoqué la réussite. Garry nous décroche ce tir ce soir et on sait qu’il en est capable. Tant mieux pour nous ! »

 

Alexandre MENARD (coach de Rouen) : « C’est pas drôle de se faire buzzeriser comme ça. Mais cette équipe de Nantes a eu le mérite de ne jamais lâcher. On manque parfois de lucidité parce qu’on joue à 7 ou 7 et demi surtout dans une belle salle comme ça. On va revoir ce match, il y a des choses qu’on peut faire mieux. Ce n’est pas la fin du match qui me laisse un goût amer. C’est quand on avait 8 ou 10 points d’avance, c’est là qu’on a fait quelques erreurs. On n’a pas fait un grand match. Sans doute parce que Nantes nous y a contraint. Après, ça peut tomber à pile ou face. Du coup, on est moins dans une bonne dynamique maintenant. Ca fait du bien d’avoir une petite piqûre de rappel. La semaine prochaine, Nancy va venir chez nous. J’espère qu’on va pouvoir lutter. L’absence d’Emmanuel Monceau nous a coûté ce soir. Il y a 2 joueurs qui nous manquent puisque Carl Ponsar est également absent. Je voulais encore féliciter l’équipe de Nantes qui nous a battu 2 fois cette année. Félicitations à eux et nous, nous sommes déçus. Mais je reste fier ce qu’ont fait mes joueurs. »

 

Ludovic NEGROBAR (intérieur de Nantes) : « C’est une très belle victoire avec un gros tir au buzzer de Garry. Mais il y a tout le travail en défense qui a été fait avant. La clé c’est la défense. Et ce soir, on a retrouvé ses valeurs et on voit le résultat. Ca fait du bien de pouvoir tenir une équipe comme Rouen. On est resté en semble. On a été dominé dans le secteur du rebond mais le fait qu’on défende ensemble nous a permis d’obtenir cette bonne victoire. Après Orléans, ça fait du bien de retrouver cette cohésion défensive. Il fallait gagner ce soir et ça fait du bien face à cette équipe de Rouen. Maintenant, on est en mode play-offs. Laurence a eu un gros impact dans la raquette. Offensivement, on va trouver des choses mais il nous faut d’abord rester ensemble défensivement. »

Nantes Basket Hermine