• Nantes-Métropole
  • loire atlantique
  • Pays-de-la-Loire-NB
  • CMJN de base
  • CMJN de base
  • logo-veolia-vectorise-gris
  • kerviande-gris
Actualités

HISTORIQUES et EUPHORIQUES GUERRIERS NANTAIS !

Publié le

Après un match de costauds, le NBH s’adjuge la Leaders Cup Pro B (73/58) !

Certains ne donnaient pas cher des chances nantaises avant cette Finale Leaders Cup 2020. L’envie, la rage, l’esprit d’équipe et des attitudes de winners, ont fait que la bande à Jean-Baptiste Lecrosnier et Maxime Chiron a tout simplement dominé son adversaire du jour. Les dangereux « Sharks » antibois n’ont jamais réussi à faire douter le rouleau compresseur nantais. Portés à bouts de bras par une cohorte de supporters à l’unisson, les joueurs de la Cité des Ducs ont ouvert une belle page d’histoire du Club et se sont offerts un précieux sésame pour les playoffs d’accession en Jeep Élite. Du bel ouvrage, messieurs !

Photo : Grégory Leroy

C’est donc un joli coup double que sont allés chercher les joueurs du NBH sans le grand village de « Mickey » ! Si la structure de la Disney Events Arena a tremblé pendant quarante minutes sous les violents assauts de la tempête « Dennis », les Nantais, eux, sont restés imperturbables sans même frissonner sous les tentatives de réactions antiboises.

Emmené par le duo Terry Smith (17 points, 66.7% aux tirs dont 4/7 à 3 points, 5 passes, 22 d’évaluation)Thibault Desseignet (6 points, 3 interceptions, 3 passes décisives, 3 fautes provoquées), véritables métronomes d’une escouade bien décidée à ne rien céder, le Nantes Basket Hermine a très vite compris qu’il y avait une chose merveilleuse à accomplir tous ensemble. René Rougeau a joué de tout son talent pour s’extraire de la nasse tissée par ses adversaires (12 points, 8 ebonds, 2 passes, 15 d’évaluation). Maodo Nguirane et Garry Chathuant, dominateurs sur les rebonds, avec 17 prises à eux deux, ont été précieux pour protéger la raquette nantaise avec la complicité d’Abdel Sylla, très actif des deux côtés du terrain (10 points, 50% aux tirs, 5 fautes provoquées). Mourad El Mabrouk (5 passes Décisives) dans un jour sans, question réussite aux tirs, a su se mettre au service du collectif et apporter son métier sur ce type de match. Mathis Guillou (22 ans), Louis Gibey (20 ans) et Harvey Gauthier (18 ans), peu ou non-utilisés sur cette finale, ont connu le bonheur d’inscrire ce titre à leur tout jeune palmarès et de participer au dénouement en apothéose de cette longue aventure en Leaders Cup.

MVP ! MVP ! MVP !

À la manière des spectateurs des plus belles salles en NBA, les supporters nantais, en fusion et parfaite communion avec leur équipe, ont pu acclamer Ludovic Negrobar, élu MVP de la rencontre. En état de grâce sur le parquet de l’Arena, Ludo a fait exploser la défense antiboise, qui n’a jamais trouvé la solution pour contrer l’arme de destruction massive du jour des Nantais ! Quand un longiligne poste 4, de 208 cm, se plaît à s’écarter du cercle pour réussir un incroyable 5/7 à  3 points (71.4%), 72.7 % aux tirs pour un total de 22 points, même l’expérimenté coach Nikola Antic est resté sans voix… Avec 2 contres, 2 fautes provoquées en 27 minutes Ludovic a choisi son après-midi pour signer son exploit et ramener devant son fan club son trophée auquel, humblement, il associait la prestation de ses partenaires.

Un grand bonheur pour Jean-Baptiste Lecrosnier et son lieutenant Maxime Chiron qui ont su laisser éclater leur joie dans de longues étreintes avec leurs joueurs sous le soleil des projecteurs de l’Arena qui se balançaient de plus belle ! Un match préparé avec minutie, ne laissant rien au hasard, par des coachs qui ont su surfer sur la détermination et l’envie de leurs joueurs de ramener ce trophée, et surtout de ne pas douter de la valeur réelle du groupe.

Difficile de ne pas être dithyrambique sur l’exploit réalisé hier par le NBH ! Merci au basket de nous offrir de tels moments d’intensité et  de plaisirs à partager avec un groupe de garçons capables de se transcender sur l’évènement dans une période plus difficile en championnat. Quelques jours de repos liés à la coupure dans le calendrier, et il faudra de nouveau « switcher » vers la compétition majeure de la saison. Trophée souhaité en poche, une qualification acquise pour les playoffs qui restait l’objectif « number one » de la saison, la route semble dégagée pour aborder la dernière ligne droite dans d’excellentes dispositions. Avoir retrouvé le goût du succès dans de tels moments doit permettre à Garry Chathuant et ses vaillants soldats de poursuivre sur la lancée et d’aller chercher de beaux succès en championnat.

Merci les garçons, félicitations à tout le staff technique et médical et au Président Thierry Brochard qui démarre son premier mandat avec une belle page d’histoire à ouvrir !

Allez Nantes Basket Hermine !

Tcarr

Nantes Basket Hermine