• Nantes-Métropole
  • loire atlantique
  • Pays-de-la-Loire-NB
  • CMJN de base
  • CMJN de base
  • logo-veolia-vectorise-gris
  • kerviande-gris
Actualités

J14 – Cruel dénouement pour les Nantais face au leader blésois (70-72)

Publié le

Dans une rencontre de très belle intensité, les Nantais ont dû s’avérer vaincus (70-72) dans les dernières secondes face au leader de la Pro B, Blois. La faute à un superbe panier longue distance du jeune Lucas Bourhis mais aussi à une faute offensive sifflée à Terry Smith pour le moins contestable… Avant cela, la troupe de Jean-Baptiste Lecrosnier aura livré un sérieux combat et mis sérieusement à mal la meilleure attaque de Pro B.

Emmené par son élégant ailier fort américain Tyren Johnson, c’est l’ADA Blois qui entrait le mieux dans cette rencontre au sommet du championnat de Pro B et prenait 6 points d’avance (8-14) sur une réussite primée de Lamine Sambe. Mais le banc nantais répondait présent à l’image de Ludovic Negrobar qui faisait se lever le public de la Trocardière sur un dunk avant d’inscrire un panier à 3 points pour clôturer le premier quart-temps et faire passer les siens en tête (19-17).

Mais la 2ème période voyait le NBH subir un sérieux trou d’air ce dont profitait le jeune intérieur blésois Stéphane Gombauld, principal acteur d’un 11-0 des visiteurs qui prenaient ainsi le large au tableau d’affichage (20-28). Les Nantais butaient face à la défense de l’ADA et subissaient l’impact physique des hommes de Mickaël Hay. Le meneur Terry Smith prenait alors les choses en main et signait 9 points consécutivement pour relancer les siens. Plus agressif en défense, le NBH n’était plus qu’à 4 longueurs de son adversaire du soir à la pause (33-37) grâce à une ultime claquette de Maodo Nguirane.

Au début du 3ème quart-temps, c’est Alexis Tanghe, bien connu des supporters nantais, qui se mettait en évidence avec 4 points d’entrée de jeu pour porter l’avance blésoise à +8. C’était le moment choisi par Garry Chathuant et ses partenaires pour placer un sérieux coup d’accélérateur avec un 11-0 dont 6 points du capitaine Garry. Le Nantes Basket Hermine reprenait ainsi l’avantage (44-41) en s’appuyant sur une défense malmenant sérieusement la meilleure attaque de Pro B. Avec une nouvelle fois Maodo Nguirane à la conclusion sous le cercle, le NBH pouvait démarrer l’ultime période avec 5 points d’avance (54-49).

Un début de quatrième quart-temps marqué par l’adresse des 2 équipes avec notamment un duel entre Garry Chathuant et Lamine Sambe, ce dernier portant son équipe en inscrivant ses 8 premiers points. Le score allait ensuite rester bloqué à 62-59 pendant de longues minutes. Les 3 dernières minutes offraient ainsi un spectacle de haute intensité aux spectateurs. Sur un shoot primé de Terry Smith, les Nantais prenaient 4 points d’avance à 2 minutes du terme (67-63). Blois restait au contact grâce à Sambe puis Gombauld et tout allait se jouer dans les ultimes secondes.

A 7 secondes du terme, le jeune blésois Lucas Bourhis inscrivait un shoot primé à 8 mètres du panier qui faisait passer le club du Loir-et-Cher en tête (70-71). Sur la possession suivante, la balle arrivait dans les mains de Terry Smith qui partait en dribble malgré les contacts avant de se voir siffler une faute offensive provoquant (logiquement…) les sifflets du public. Cette décision arbitrale mettait un terme aux derniers espoirs nantais qui s’inclinaient ainsi sur le score de 70 à 72.

Les Nantais devront maintenant rebondir après ce cruel dénouement mais le prochain match s’annonce périlleux avec un déplacement à Quimper samedi 18 janvier avant la réception de Gries-Oberhoffen le samedi 25 janvier à la Trocardière.

La marque

Sylla (4), El Mabrouk (1), Rougeau (10), Negrobar (9), Nguirane (8), Smith (20), Chathuant (14), Guillou (4), Desseignet, Gibey, Gauthier

Les réactions en conférence de presse

Jean-Baptiste LECROSNIER (coach de Nantes) : « Forcément d’abord, je suis frustré. Pour moi, il y a une faute sur Terry Smith quand il sort dans l’écran. Et ensuite oui il fait faute. Je suis forcément frustré là-dessus car cette décision fait pencher le match pour Blois à ce moment-là. Sur l’ensemble, cela a été un vrai combat. A la mi-temps c’est bien payé d’être à -4. Et à la fin du 3ème quart-temps, c’est bien payé pour Blois d’être à -5. La 1ère mi-temps est quand même pas suffisamment bonne pour s’opposer à une équipe comme Blois. Quand on a été plus haut sur les lignes de passe, on les a alors sortis de leur rythme. Au vu de la 2ème mi-temps, ce qu’ont montré les gars a été intéressant. Thibault s’est twisté la cheville en 1ère mi-temps alors je n’ai pas pu faire souffler Terry en 2ème mi-temps. Pour Mourad, ça a été compliqué, c’était un jour sans et sa femme a accouché ce matin. On a su baisser le pourcentage de Blois mais pas suffisamment. Ça se joue sur des détails et c’est pour ça que je suis frustré sur la fin du match. On gagne le match à l’évaluation. On ne va pas retenir que le score final car le contenu a été bon même s’il y a des choses à revoir. Evidemment, je suis plutôt agacé ».

Mickaël HAY (coach de Blois) : « C’est pas mal ce qu’on a fait défensivement. On a été cohérents défensivement. On ne les a pas laissés courir et on les a maintenus sur demi-terrain. Lamine a fait un gros boulot sur Terry Smith. En 3ème quart-temps, on courbe l’échine mais on ne lâche pas. En 3ème quart-temps, on n’arrivait plus à jouer du fait de leur agressivité défense. En début de 4ème quart-temps, Lamine nous met des gros shoots pour rester en vie. Eux aussi mettent ensuite des gros shoots. Et à la fin, ça se joue sur 1 ou 2 possessions. Ça finit bien mais ça aurait pu finir à -2 aussi. Tyren a été bien contenu et il nous manquait 2 joueurs. C’est une belle victoire de groupe, pleine d’abnégation. On a été la chercher. On a perdu quelques ballons à la con mais on est restés solidaires. Il a fallu rester sereins et c’est ce qu’on a su faire. Je retiendrai surtout l’abnégation et le combat face à une équipe de Nantes qui fait une très belle saison. Je ne parle jamais à mes joueurs du classement. Lundi, on va se revoir pour bosser. On veut produire du bon jeu et ce soir, c’était moyen moyen. Qu’on finisse premier, 2ème ou 3ème, peu importe. On sera en playoffs et ce sera alors un autre championnat ».

Garry CHATHUANT (ailier de Nantes) : « On savait que les arbitres ne sifflaient pas les contacts depuis le début. On a eu des occasions de creuser l’écart mais on a perdu trop de ballons. Sur l’ensemble du match, on a bien défendu en laissant Blois à 72 points. Ils prennent le match en profitant de nos flottements. On doit être plus concentrés sur les fins de match. Pendant 3 minutes, on n’arrive pas à marquer et ils arrivent à revenir derrière. On a fait un bon match, on voulait bien les contenir. La défaite fait mal mais c’est le basket. C’était vraiment un gros match et il faudra travailler encore plus pour prendre le match à Quimper qui n’a jamais perdu chez lui. On doit mieux gérer les matchs. C’est surtout les ballons perdus en fin de match qui nous font mal. Je ne veux pas parler des arbitres car c’est comme ça. Les arbitres ne vont pas revenir sur la faute donc il faut continuer à jouer ».

Lamine SAMBE (arrière de Blois) : « On savait que ça allait être un gros match ce soir face à une équipe de Nantes solide, qui réalise une belle saison. On est une vraie famille. On reste concentrés sur ce qu’il nous reste à faire. On sait qu’il y a toujours quelqu’un qui peut faire quelque chose de fort. Le plus important était de rester concentrés. L’adresse est arrivée dans le dernier quart-temps. Tant mieux pour nous. On reste concentrés sur ce qu’on a à faire, on prend match après match. Il nous reste encore 20 matchs de championnat. On va voir ce qu’il va se passer ».

Prochain match à domicile
NBH – Gries-Oberhoffen (25.01) : Achetez vos places

Nantes Basket Hermine