• Nantes-Métropole
  • loire atlantique
  • Pays-de-la-Loire-NB
  • CMJN de base
  • CMJN de base
  • logo-veolia-vectorise-gris
  • kerviande-gris
Actualités

Quand Charles Kahudi nous parle d’Henri !

Publié le

 5617828554671 C’est au cours d’un échange téléphonique convivial et passionnant que Charles KAHUDI, 62 sélections nationales et Poste de 3 de l’ASVEL nous a dévoilé quelques confidences sur Henri avant le match de ce soir face à Boulazac.

Charles, peux-tu me dire comment Henri est arrivé au basket ?

« Tout simplement, et tout naturellement en suivant son grand frère…en attrapant un ballon et puis ce fût l’école de basket à Beauvais. Il a ensuite suivi la filière à travers les différentes sélections de jeunes ou il montrait déjà de belles aptitudes. Puis il y a eu le Pôle Espoirs et bien sur les sélections nationales dans les différentes catégories d’âges. »

Tu avais un œil attentif sur son parcours ?

« Oui j’essayais de le suivre et surtout je voyais déjà qu’il présentait de réelles aptitudes pour la pratique du basket. Il était précoce et je le comparais à une « éponge » (rires) il avait la faculté d’absorber tout ce qui lui était proposé et surtout de le reproduire très rapidement. »

Exercice pas facile mais peux-tu évoquer à ce jour les qualités et les axes de perfectionnement d’Henri ? Son caractère sur le parquet ?

« C’est un vrai meneur de jeu doté d’un réel Leader Ship, efficace dans le jeu en 1 contre1. Il possède une bonne lecture de jeu et intègre vite les mises en place de systèmes. Maintenant il faut toujours chercher à progresser et avoir envie de faire les efforts pour y arriver. Il doit par exemple travailler son tir pour gagner en fiabilité et représenter une vraie menace extérieure pour les défenses adverses. Il doit aussi apprendre à penser parfois à lui dans le jeu offensif tout en étant au service du collectif. Côté caractère, comme tout vrai compétiteur il peut y avoir des pics…bien évidemment il n’aime pas perdre et rater des choses, mais globalement il est cool ! »

5617898276758A-t-il sollicité son aîné au moment de son choix sportif pour la saison 2015/2016 ?

« Oui tout à fait ! Nous avons échangé des opportunités qui se présentaient à lui et je lui ai donné quelques conseils sur différents aspects. Mais la décision c’est bien évidemment lui qui l’a prise au final, car même en tant que « petit frère » c’est avant tout un grand garçon très responsable et réfléchi. Sa toute récente paternité va encore lui faire passer un cap en maturité ! Je suis heureux pour lui ! »

Arrivez-vous à vous croiser, à échanger au téléphone malgré vos emplois du temps bien remplis ?

« On fait au mieux de nos possibilités. J’ai eu le bonheur de voir mon petit neveu à Nantes lors de l’Apart City Cup mais cela a été très rapide. Le téléphone, les SMS nous donnent un peu de proximité et c’est bien. Henri m’a beaucoup encouragé durant l’Euro et on se fait des petits avant/après matchs. »

Henri a-t-il des passions, des hobbies ?

« Le football ! Supporter inconditionnel de l’Olympique Lyonnais ce qui doit occasionner de beaux échanges au sein du groupe (rires) entre supporters de Paris, Marseille et Rennes du côté du coach assistant ! Il aime bien le cinéma, les séries, et comme moi, il aime bien se mettre à table et faire honneur aux plats proposés. »

56178e0616a93Un mot sur l’équipe de l’Hermine Nantes Atlantique version 2015/2016 ?

« A mon avis c’est un groupe bien équilibré avec un savant dosage d’expérience avec Morlende, Traoré et des plus jeunes joueurs possédant déjà de bons cursus comme Valentin Bigote, Alexis Desespringalle et bien sur le « petit Kahudi ». Un garçon comme Dominique Gentil va vite se mettre au niveau de la Pro B et les américains doivent encadrer le tout. Ils vont jouer les trouble-fête et leur jeunesse, leur fougue et l’intensité qu’ils devront mettre seront des atouts sur la longueur de la saison. Un groupe sympa qui doit retrouver les Playoffs pour ce club ambitieux et bien décidé à rejoindre l’élite. La Pro B est une division compliquée et l’écart avec la Pro A à tendance à se resserrer. »

Pour terminer, as-tu un petit mot à glisser à Henri pour son match face à Boulazac vendredi soir ?

« Tout simplement soit égal à toi-même ! Appliques toi à mener ton groupe avec ta vista, ton envie et la victoire sera pour vous, je vous le souhaite de tout cœur ! Bon match Henri !! »

Un grand merci à Charles pour s’être prêté avec une grande disponibilité et une grande gentillesse à ce moment privilégié. Bonne saison à lui avec l’ASVEL ! Si l’occasion se présente il ne manquera pas de venir voir Henri à Mangin et c’est avec un immense plaisir et beaucoup de  respect que nous le recevrons !

Propos recueillis par T.C

Nantes Basket Hermine