• Nantes-Métropole
  • loire atlantique
  • Pays-de-la-Loire-NB
  • CMJN de base
  • CMJN de base
  • logo-veolia-vectorise-gris
  • kerviande-gris
Actualités

René Rougeau sur les traces de ses ancêtres à la Butte St-Anne

Publié le

Le joueur nantais, actuellement meilleure évaluation de Pro B, et ses parents réunis devant la fresque mémorielle des Acadiens à Nantes.

Samedi dernier à la Butte St-Anne, l’un des quartiers de Nantes, était organisée à l’initiative du Nantes Basket Hermine un moment de convivialité en l’honneur de René Rougeau et de ses forts sympathiques parents arrivés des Etats-Unis la veille pour un séjour de quelques jours en France.

Cette belle idée est née du fait que, historiquement, les aïeux de René et de sa famille ont été liés à la grande histoire de l’Acadie qui débuta au XVI Siècle. Officiellement fondée en 1604, par l’explorateur Pierre Dugua de Mons, avec l’accord du roi Henri IV sur l’Ile Ste-Croix (ex. Canada) dans le fond de la Baie Française. Les colons français (sans femmes, ni enfants) s’y installent à leur arrivée, mais se déplaceront au sud-est de la baie vers ce qu’ils appelleront Port-Royal en raison de conditions hostiles. Établis à la frontière entre les territoires français et britanniques, les Acadiens seront souvent sur la ligne de front à chaque conflit entre les deux puissances.

Les ancêtres des Acadiens proviennent principalement de l’ouest de la France (Bas-Poitou) qui deviendra la Vendée, ainsi que de l’Aunis (La Rochelle), la Saintonge (Saintes), de l’Angoumois (Angoulême) et de Normandie. C’est d’ailleurs de la région de Challans que les très lointains ascendants de la famille Rougeau se seraient lancés dans cette grande aventure et ce long voyage vers le continent nord-américain.

Madame Dominique Mérel, Présidente de l’Association « Bretagne Acadie Louisiane » et elle-même descendante d’Acadiens, a honoré de sa présence cet échange convivial et a pu converser avec René et ses parents sur des faits historiques liés à leurs familles respectives. M. et Mme Rougeau et leur basketteur de fils ont ainsi répondu avec plaisir aux journalistes de Ouest-France et Télénantes qui avaient répondu présent pour couvrir cette cérémonie.

Thierry Brochard (Président du NBH), Audrey Sauret (Manager Général du NBH), présents également, se félicitaient de cette heureuse rencontre. René, quant à lui, avait à priori tenté d’oublier le cruel revers de la veille contre Blois, pour profiter de ce bon moment en famille.

Tout le monde a ensuite apprécié de pouvoir continuer à échanger dans la bonne humeur autour du verre de l’amitié !

Comme l’on dit au Nantes Basket Hermine « Partageons plus que du basket » !

Un grand merci à Jean-Pierre Crossouard, membre du Comité de Direction du NBH, pour l’organisation de cet évènement.

Tcarr

Nantes Basket Hermine