Deuxième déplacement en une semaine pour le NBH !

Matière Noire vous présente le match Paris / NBH !

L’AVANT-MATCH

Les Nantais veulent confirmer dans la capitale.

Juste le temps de faire une petite lessive en rentrant de la banlieue strasbourgeoise, de s’entraîner légèrement, et revoilà nos garçons repartis pour rejoindre “Paname” pour y jouer leur… 9e rencontre de la saison. Pour l’anecdote, il y a un an date à date, se déroulait la 20e journée et un mois plus tard, tout le monde rangeait les ballons dans les armoires ! 

Mais pour le moment, ça joue et c’est tant mieux, et l’on espère que les futures décisions prises dans les tous prochains jours annonceront de bonnes nouvelles pour la suite des débats !

En attendant, il faut aller disputer ce match face au Paris Basketball ! C’est de nouveau une lourde tâche qui se présente aux partenaires de Garry Chathuant samedi après-midi dans la célèbre Halle Carpentier, construite en 1960 et rénovée en 1988.

Les parisiens ont bénéficié d’une semaine complète de break après leur courte défaite à Poitiers (72/71) liée à un panier dernière seconde d’Akeem Williams. Un revers qui a particulièrement fâché l’entraîneur parisien qui ne mâchait pas ses mots pour exprimer son mécontentement :

“On a donné ce match. La production offensive de la deuxième mi-temps est une honte. Au final, on perd 23 ballons et on ne peut pas jouer au basket comme cela. C’est inadmissible de jouer comme on l’a fait en deuxième mi-temps. À un moment, on a arrêté de jouer les uns pour les autres et c’est inacceptable. Ce soir, on n’a pas d’excuse, demain il y aura une explication de texte. Ils vont s’entraîner à six heures et ils vont voir ce que c’est.”

La petite histoire ne dit pas si le réveil des joueurs parisiens a sonné à 5h30 pour se rendre à la salle mais les premières séances de la semaine ont certainement été très toniques de la part du staff local… Voilà de nouveau les Nantais opposés à une équipe qui vient d’avoir une explication de texte avec son staff et cela ne nous avait pas porté bonheur pour la réception de St-Chamond ! Avec 4V/4D, Paris pointe en milieu de classement (9e) après s’être imposé deux fois à la maison en trois rencontres (Lille, Antibes) et deux fois à l’extérieur (Souffel, Evreux) pour cinq déplacements. 

Côté effectif, les Parisiens peuvent compter sur les expérimentés Amara Sy (FRA/MAL – 39 ans – 202 cm – Poste 4) et Nobel Boungou-Colo (FRA/CON – 31 ans – 202 cm – Poste 3), tous deux riches d’expériences à l’étranger et dans les grandes écuries de Pro A et Jeep® ÉLITE. Auprès d’eux, avec une moyenne d’âge de moins de 22 ans, une pléiade de jeunes talents tout à l’écoute de leur formateur d’entraîneur, Jean-Christophe Prat, tout disposé à faire évoluer ces brillants élèves. Deux d’entre eux sont en passe de connaître les feux de la rampe, avec la perspective de la “Draft NBA” pour 2021 ! Juhann Begarin (FRA – 18 ans – 193 cm – Poste 2 – 20 points à Poitiers) et Ismaël Kamagate (FRA – 20 ans – 211 cm – Poste 5), sans cesse en quête de se perfectionner et d’offrir à leurs partenaires toute la fougue de leur jeunesse talentueuse. Milan Barbitch (FRA – 19 ans – 196 cm – Poste 1/2), Gauthier Denis (FRA – 23 ans – 198 cm – Poste 2/3 – Absent à Poitiers), Valentin Chery (FRA – 23 ans – 202 cm – Poste 4) et Kevin Franceschi (FRA – 27 ans – 193 cm – Poste 2 – Absent à Poitiers) ont toutes les qualités pour bien faire à ce niveau et le prouvent régulièrement. En manque de compétition suite à des blessures, Evans Ganapamo (FRA/CAF – 26 ans – 201 cm – Poste3) et Dustin Sleva (USA – 25 ans – 205 cm – Poste 4/5) devraient vite retrouver le niveau et le rythme adapté en Pro B. 

On profite de cette rencontre pour lancer un clin d’œil à un ami proche du Nantes Basket Hermine et de beaucoup de basketteurs nantais mais qui sera ce samedi sur le banc adverse ! En effet, l’ancien coach des demoiselles du NRB (8 saisons) Emmanuel Coeuret a rejoint le groupe parisien au mois d’août 2020 suite à un excellent contact avec le coach du Paris Basketball, Jean-Christophe Prat. Il y occupe le poste de responsable du Centre de Formation et la fonction de second assistant auprès du groupe professionnel. Au rythme de trois entraînements par jour (2 avec les pros, 1 avec la N3 parisienne), le technicien a pu aisément faire la transition entre le basket féminin et celui des garçons : 

“Bien évidemment, c’est un peu différent, mais techniquement cela me convient parfaitement. Au début, j’ai beaucoup observé et donc appris de nouvelles choses au sein d’un club doté d’une organisation très professionnelle. J’étais le seul nouveau dans cette structure où nous sommes dans une “bulle basket” et j’ai vite pris mes marques. Il est vrai que l’éloignement avec ma famille restée à Nantes et mes amis me manque mais je reviens régulièrement, ce n’est pas si loin…”

Lire aussi : Les clés du match Paris / NBH

Souvent en contact avec ses compères Jean-Baptiste Lecrosnier et Maxime Chiron via téléphone, il reconnaît suivre le parcours du NBH pour cette saison si particulière :

“C’est une équipe que je connais bien puisque 80% de l’effectif de l’an dernier est présent et Jérôme Sanchez et Xavi Forcada, qui vient de reprendre, sont des garçons connus et reconnus dans la division. C’est important de pouvoir attaquer une nouvelle saison avec un socle solide, particulièrement dans un championnat comme la Pro B où il n’y a pas de match facile ! Un soupçon de décompression et tu le payes cash sur le parquet. Bien qu’adversaires d’un soir, j’aurai beaucoup de plaisir à croiser beaucoup de ces garçons que j’avais plaisir à encourager à La Troc’ !”

Nul doute que “Manu” n’a pas manqué de dévoiler quelques petits secrets à Jean-Christophe Prat sur les individualités et atouts collectifs du groupe nantais. 

Concernant le groupe parisien il confie :

“C’est un groupe dont on peut dire qu’il a les défauts de ses qualités… Nous avons sans doute le deuxième effectif le plus athlétique de la division après, je pense, Antibes. Nous dépensons sans compter notre énergie sur les séquences défensives et nous manquons parfois de lucidité sur les choix et les consignes offensives. Nous avons une équipe plutôt jeune avec de la qualité, mais qui doit encore apprendre. Nous réalisons des matchs intéressants, mais manquons parfois de constance sur la durée. Voilà sans doute pourquoi nous comptabilisons quatre victoires, mais aussi quatre défaites. C’est un groupe talentueux qui ne demande qu’à bien faire, qui travaille et qui veut progresser, c’est agréable de travailler dans ces conditions avec ces garçons et dans ce club.”

Allez Nantes Basket Hermine ! 

Tcar

LES ROSTERS

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload