Fin de parcours en Leaders Cup pour le NBH (74/68)

Battus à Quimper, les Nantais n’entreront pas dans le dernier carré. Malgré une troisième période efficace (12/20), les Ligériens ont souvent couru après le score pour finalement baisser pavillon dans les dix dernières minutes. La défense bretonne, le collectif et les performances aux tirs de Reid, Varanauskas et Rambaut ont eu raison des tenants du titre. 

Le match

Privé de Thibault Desseignet (douleur aux adducteurs), Jean-Baptiste Lecrosnier lance sur le parquet Forcada, RougeauSmithAjayi et Negrobar.

C’est à peu près sur le même rythme de jeu que démarre ce quart de finale entre deux équipes qui n’ont plus de secrets l’une pour l’autre. Etou, absent en début de semaine, a le poignet ferme en inscrivant huit points consécutifs (1 primé, 3/3 aux lancers et un tir bordure de raquette). Les locaux s’adjugent ainsi le premier écart de la partie (14/8 – 5e). Côté nantais, Ajayi et Forcada maintiennent l’écart mais Rambaut offre 3 points d’avance à son équipe après dix minutes de jeu (22/19).

La reprise reste à l’avantage des locaux dominateurs au rebond (16/7) ainsi qu’au tableau d’affichage (26/19 – 13e). Après un temps-mort pris par Jean-Baptiste LecrosnierSylla et Chathuant semblent annoncer une réaction nantaise (30/25 – 15e) mais Tchouaffé (2/2 aux lancers) et Jackson par deux fois se chargent d’appuyer là où cela fait mal… (36/25 – 17e). Malgré un second temps-mort demandé par le NBH, c’est Varanauskas qui arrive aux affaires pour assurer un avantage respectable à la pause (40/33). Avec une évaluation collective de 46 à 37 et de 19 rebonds à 10, Quimper maîtrise son sujet dans sa salle Michel-Gloaguen.

Terry Smith face à la défense quimpéroise – © NBH

Mais rien d’insurmontable pour les protégés de JB-Lecrosnier… La preuve : cet excellent début de deuxième mi-temps lié à une meilleure intensité défensive et aux réussites de Smith et Forcada (42/39 – 23e). La pression exercée provoque trois pertes de balles consécutives dans les rangs quimpérois obligeant Foirest, sans doute agacé, à prendre un temps-mort associé à trois changements de joueurs ! Nantes va mieux… L’impact d’Ajayi, de Negrobar et l’expérience de Sanchez offrent au NBH une première égalité (45/45 – 26e) avant de prendre l’avantage pour la seconde fois de la partie (45/47 – 28e). Cette fin de troisième période en chassé-croisé voit Nantes prendre quatre points d’avance (47/51 – 29e) et, grâce au 2/2 de Jérôme Sanchez aux lancers-francs, Nantes conserve logiquement un petit point d’avance avant la dernière période (52/53 – 30e).

Hélas, le retour sur le parquet sera fort compliqué pour les partenaires de Forcada (15 points, 17 d’évaluation)Reid (MVP du match)Rambaut et Jackson retrouvent le sourire en infligeant un 10/2 à des Nantais visiblement sans réaction (62/55 à 5’11 du terme)Les temps morts demandés par le technicien nantais n’auront malheureusement pas l’effet espéré (69/61 – 38e). Les deux rebonds offensifs offerts aux bretons en fin de match viendront ruiner les espoirs de qualification, ce malgré les efforts de Garry Chathuant qui ne baissa jamais les bras. Le tir primé de Ludo Negrobar ne changera rien au sort final de cette rencontre (74/68 – 40e).

Les “Béliers de Kemper” affronteront le Paris Basketball le 17 novembre prochain avec en point de mire une place en finale le 22 novembre. Un match qui sera retransmis en direct sur La Chaîne L’Équipe. Pour le Nantes Basket Hermine, c’est une nouvelle interruption des compétitions qui se présente dès maintenant… Ceci pour une durée inconnue à ce jour, mais que nous espérons tous la plus courte possible pour vite retrouver notre équipe et notre ambiance de La Trocardière !

Allez Nantes Basket Hermine !

Tcar 

La marque

QUIMPER

Rambaut (11) – Tchouaffé (6) – Jackson (8) – Reid (17) – Varanauskas (12) – Randriamananjara (4) – SclearPontens (2) – Etou (10) – Djimrabaye (4) – Le Carour

NANTES

Sylla (5) – Smith (10) – Sanchez (8) – Rougeau (4) – Chathuant (7) – GibeyNegrobar (9) – Ajayi (10) – Forcada (15) – Gauthier

Les réactions

Jean-Baptiste Lecrosnier : “Bien évidemment, nous sommes très déçus de quitter cette compétition car nous voulions vraiment rejoindre le dernier carré. Objectivement, ce soir encore, nous savons pourquoi nous en sommes là… Hormis notre 3e quart-temps très intéressant avec une défense cohérente, notamment dans la gestion et le combat des “pick and roll”, notre prestation souffre de beaucoup trop d’aspects insuffisants ! Nous mettons beaucoup trop de temps à nous mettre en action, et très vite, à cause de nos erreurs, nous devons courir derrière le score. 13 rebonds offensifs laissés à nos adversaires et 17 ballons perdus, on ne peut difficilement prétendre à gagner un match. On connaît ces lacunes, on en parle, on travaille mais les gens oublient vite…On va devoir trouver d’autres solutions adaptées pour corriger ! Notre organisation de transition défensive est elle aussi très insuffisante. On a pourtant réussi à les déranger sur certaines séquences, nous avons 53% de réussite… Nous ne tirons pas assez. Nous rentrons dans une nouvelle période sans compétition proche, et bien nous allons utiliser ce temps pour travailler, corriger et progresser. Nous allons trouver des oppositions pour mettre en application et évoluer dans notre jeu et monter en puissance pour être prêts le moment venu. Il ne faut en aucun cas se retrancher derrière cette situation compliquée mais aller de l’avant et être responsables de nos efforts et de notre travail. L’absence de Thibault Desseignet est liée à une douleur au niveau des adducteurs, il fallait donc le préserver pour ne pas aggraver la chose.”

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload