Le bon coup est passé si près face à un solide leader (72/69)

Gros match du NBH mais la pièce tombe du mauvais côté…

LE MATCH

Le coup n’est vraiment pas passé loin pour les Nantais qui se sont battus comme des lions face au leader picard qui engrange ainsi une huitième victoire consécutive. Un match d’une grosse intensité et disputé dans un bel état d’esprit… Le SQBB voulait enchaîner, Nantes voulait sa revanche de l’aller et faire chuter le leader ! Il ne pouvait ce soir n’y avoir qu’une seule équipe heureuse !

Côté nantais, retour de Garry Chathuant et de Xavi Forcada, pour qui le report de Saint-Chamond a pu soigner sa blessure à la cheville contractée contre Nancy en début de seconde période. À l’inverse, Ludo Negrobar est resté à Nantes, handicapé par une ancienne blessure qui traine à cicatriser…

Les locaux, privés de Hugo Besson sur blessure, entament la rencontre en alignant Jackson-Cartwright, Ouattara, Phillip, Rhoomes et leur capitaine Benoît Gillet. Côté nantais, Forcada, Ajayi, Rougeau, Smith et Sanchez sont désignés pour démarrer la rencontre.

Le SQBB démarre au mieux cette rencontre en infligeant un 5/0 en deux minutes, confirmant ainsi son statut de leader ! Lien Philipp et Ryan Rhoomes sont aux manettes mais René Rougeau et Xavi Forcada répliquent rapidement (5/5 – 3e). Jackson-Cartwright et Ouattara s’illustrent derrière l’arc (12/5) et creusent un premier écart au tableau. Les Nantais ne s’affolent pas malgré les réussites consécutives de Lien Phillip puisque Terry Smith et René Rougeau veillent au grain (17/13 – 7e). Les Picards finissent bien ce premier quart avec Pfister et Jackson-Cartwright à trois points qui offrent dix points d’avance (25/15), mais le copié/collé de Xavi Forcada permet de limiter l’écart après dix minutes de jeu (25/18).

La reprise semble plus difficile pour les Ligériens, malgré un changement de défense ! Peu de points marqués pendant que Ryan Rhoomes se charge de faire tourner le compteur local (37/22 – 15e). Jean-Baptiste Lecrosnier doit prendre deux temps morts pour tenter de stopper les velléités picardes, mais la tâche est ardue, d’autant que Benoît Gillet se mêle à la danse pour annuler les belles réussites individuelles de Sanchez. Nantes est à la lutte et trouve sa récompense en rentrant aux vestiaires sous la barre des dix points (44/35 – 20e).

À la reprise, les joueurs nantais montent une défense de zone agressive qui perturbe les joueurs de Julien Mahé. Le jeu rapide qu’affectionnent les locaux devient compliqué et ces derniers ne trouvent pas les bonnes solutions sur demi-terrain. Jérôme Sanchez, Xavi Forcada à longue distance, Abdel Sylla et un dunk rageur de René Rougeau mettent les Nantais dans d’excellentes conditions à l’entame de cette seconde mi-temps (47/46 – 25e). Julien Mahé prend un temps mort, mais c’est le boss Parker Jackson-Cartwright, avec la complicité de Yeboah, qui remet le SQBB en selle, obligeant Jean-Baptiste Lecrosnier à stopper le jeu. De nouveau un différentiel de dix points vite détruit par deux “and one” de René Rougeau et Ife Ajayi (57/53 – 30e).

C’est certain, il va y avoir match jusqu’au terme des quarante minutes… voire peut-être plus ! Œil pour œil, dent pour dent aurait pu être le slogan de cette rencontre ! Mais les Nantais n’ont toujours pas réussi à mener au score… René Rougeau et Ife Ajayi s’emploient dans la peinture et ramènent l’équipe à un tout petit point (61/60 – 33e) ! Malheureusement, dans la même minute, deux pertes de balles, un nouvel exploit de Jackson-Cartwright à trois points et un panier de Philipp relancent les Picards. Gillet, toujours au moment où cela fait mal, redonne huit points à ses troupes (68/60 – 36e). Ife Ajayi se lance avec succès sur un tir primé après s’être imposé dans la raquette (68/65 – 37e). Une contre-attaque manquée côté nantais et revoilà “Capt’ain” Gillet qui frappe à nouveau derrière l’arc (71/65 – 39e). Fin de match à gros suspense après le 2/2 de Jérôme Sanchez aux lancers et le panier de Terry Smith (71/69 à 0’38 du buzzer). Le ballon dans les mains de Terry Smith qui doit prendre ses responsabilités… Prolongation, ou victoire sur un tir primé ? Le ballon quitte les mains pour une tentative longue distance qui ne trouvera malheureusement pas le cercle… Philipp ajoutera le lancer de la délivrance et valider le huitième succès des “Fatals Picards” !

Le statut de leader du SQBB n’est plus un effet de surprise et il se dégage de cette équipe une réelle sérénité ! L’appétit vient en mangeant, et ces joueurs-là semblent avoir grand faim ! Le NBH a été à la hauteur du rendez-vous dans l’intensité, l’envie et l’énergie déployée ! Malheureusement, encore quelques petites absences (11 rebonds offensifs concédés et 13 pertes de balles) pèsent sans doute lourd dans la balance au moment de faire les comptes.

De tels matchs sont un réel bonheur pour les passionnés de basket, mais la fin est triste quand la récompense de tous les efforts fournis n’est pas au bout ! Il faut déjà penser à Blois, prochain rendez-vous à la Trocardière !

Allez Nantes Basket Hermine !

Tcar

LA MARQUE

Saint-Quentin

Ouattara (5) – Pfister (7) – Gillet (10) – Phillip (15) – Bazille (2) – Yeboah (8) – Rhoomes (9) – Jackson-Cartwright (16) – David

Nantes

Sylla (6) – Smith (10) – Sanchez (11) – Rougeau (16) – Forcada (10) – Ajayi (14) – GauthierDesseignetEyangoChathuant (2)

LES RÉACTIONS

Jean-Baptiste Lecrosnier : “Bien-sûr, ce soir, ce sont les regrets et la frustration qui vont nous gâcher la soirée ! Sur l’entame de match, nous ne faisons pas le boulot défensif sur les « pick and roll » ! Nous n’étions pas dans nos consignes et c’est pourquoi je suis vite rentré dans les rotations… Par ce travers, nous mettons en confiance une équipe qui est déjà en confiance avec sept victoires consécutives… Nous n’avons pas effectué les choses qui étaient prévues et on paye cash… J’ai dû modifier mon plan de match parce que nous n’étions pas dans les objectifs. On perd de nouveau des ballons sur des moments-clés, je me demande encore comment on fait pour les perdre ! Il faut absolument que nous progressions dans la détermination de nos débuts de matchs ! On pouvait revenir avec la gagne ce soir, mais c’est de notre faute, même si on a ce ballon pour prendre le match.”

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload