Le NBH s’impose dans le derby ligérien (85/79)

Auteurs d’un match solide dans une salle de la Trocardière bien garnie, les Nantais ont réussi à stopper leur série de défaites en venant à bout d’Angers sur le score de 85 à 79. Toujours privé de Kevin Dinal blessé, le Nantes Basket Hermine a pu compter sur Terry Smith (21 pts) et sur Thomas Hieu-Courtois (22 pts et 6 rbs). Malgré un 16-0 encaissé en 1re mi-temps, les joueurs de Jean-Marc Dupraz ont su se reprendre pour faire la différence sur les 20 dernières minutes et ce malgré le retour angevin en fin de match.

Avec une défense bien en place d’entrée de jeu, les Nantais lançaient bien leur match pour mener 6-2. Thomas Hieu-Courtois était en réussite dans cette première période (10 unités) et portait l’avance nantaise à +7 (14-7). Sur une flèche à 3 pts signée Arthur Bouba, l’écart montait même à +9 (20-11). Mais Angers finissait fort le 1er quart-temps avec un 7-0 pour revenir à 2 petites longueurs au bout des 10 premières minutes (20-18).

Et le promu poursuivait sur sa lancée dès l’entame du 2ème quart-temps : sur une réussite à 3 points, Yohan Choupas venait conclure un 16-0 angevin à cheval sur les 2 premières périodes (20-27). Les Nantais étaient dépassés et perdaient de nombreux ballons. En inscrivant un panier longue distance, Thomas Hieu-Courtois tentait de relancer le NBH puis c’était Terry Smith qui prenait le relais : l’arrière américain inscrivait 6 points consécutifs avant qu’Arthur Bouba ne vienne conclure un 8-0 nantais pour revenir au contact des Angevins (31-32). Un écart quasiment conservé à la pause pour l’EAB qui virait en tête (34-36).

Et les Nantais se montraient particulièrement percutants et adroits au retour des vestiaires : les hommes de Jean-Marc Dupraz, emmenés par un Terry Smith en réussite à longue distance, signaient un 11-0 pour débuter la seconde mi-temps et reprendre l’avantage au tableau d’affichage (45-36). En panne d’adresse, les Angevins restaient néanmoins au contact grâce notamment aux efforts de Shawn Tanner et de Kevin Lavieille. Mais Assane Ndoye et Thomas Hieu-Courtois apportaient des points précieux et le NBH virait en tête à la fin du 3ème quart-temps (65-57).

Adroits derrière la ligne des 6m75 à l’image d’Assane Ndoye et de Jacori Payne, les Nantais continuaient à faire la course en tête (71-62). Côté angevin, l’ailier fort Michael Akuchie se mettait en évidence dans cette dernière période : au dunk ou à 3 pts, souvent bien servi par Williams, l’américain scorait 12 points dans la dernière période et surtout ramenait Angers à 2 petits points (79-77) à 2 minutes du terme. Mais les Nantais géraient bien la fin de match : Chathuant, Payne et Ndoye redonnaient de l’air au tableau d’affichage et le Nantes Basket Hermine s’imposait finalement sur le score de 85 à 79.

Victoire précieuse pour le NBH qui met un terme à sa série de 4 défaites et qui a affiché un état d’esprit collectif. Les Nantais se déplaceront sur le parquet de Boulazac mardi 21 mars avec la volonté de poursuivre sur leur élan et en espérant le retour prochain de Kevin Dinal. Prochain rendez-vous à la Trocardière : la réception d’Aix-Maurienne le vendredi 24 mars à 20h. On compte sur vous !

Les réactions en conférence de presse :

Jean-Marc DUPRAZ (coach de Nantes) : “J’ai trouvé quand même que les mecs ont joué ensemble, on fait 24 passes décisives. Défensivement, on a fait les efforts. Globalement, c’est une belle réaction de la part des joueurs. Dès l’entame du match, on l’a ressenti et ça a continué ensuite. C’était une belle réaction collective. On était dans le dur, sur une mauvaise série. La déception est de n’avoir pas pris 1 des 2 matches où l’on perd de 2 points. On a stoppé la série de défaites et on a joué à égalité avec les absences de Kevin Dinal et de Fairell. Ils ont beaucoup insisté sur le jeu rapide, on a shooté trop vite. Mais l’équipe est restée soudée, solidaire. On n’a pas craqué comme on a pu craquer à Gries. J’ai bien aimé la manière et comment les gars ont été ensemble. Malcolm Duvivier est un peu dans le dur en ce moment. Il est arrivé avec de très bonnes intentions et ça fait 3 matches où il est dans le dur. Il faut qu’il se relâche et qu’il appréhende le niveau de la Pro B. Il doit s’ajuster notamment sur l’arbitrage et il faut qu’il se décoince en attaque car il a des qualités. On a une semaine pour travailler et retrouver un peu d’énergie. Kevin Dinal va reprendre petit à petit, il pourra peut-être jouer quelques minutes à Boulazac.”

Ali BOUZIANE (coach d’Angers) : “Il nous a manqué de la présence dans le jeu intérieur, il nous a manqué de la fixation en l’absence de Fairell. Malgré tout, on est dans le match. On s’en sort pas si mal étant donné notre contexte actuel avec quelques blessures. Sans Fairell et avec un Williams diminué car touché à une cheville, ça aurait pu être pire. C’est dans le 3ème quart-temps où on perd le match en encaissant 31 points. On est content d’être là où on est. Pour gagner, il faut que tout soit aligné car on n’a pas de marge. Contre La Rochelle, il nous manquait un ingrédient, c’était l’état d’esprit. Ce soir, il nous manquait Fairell et même Florian Léopold est passé à travers ce soir alors qu’il fait une très bonne saison. Notre objectif principal reste le maintien et gagner un titre à la mi-saison peut être un cadeau empoisonné. L’état d’esprit était là ce soir et c’est ça qui m’importe. Donc je suis relativement satisfait de la prestation des gars ce soir. On sauve le goal average ce qui est une bonne chose. Toutes les équipes se sont renforcées, on est la seule équipe qui ne s’est pas renforcée, au contraire on a perdu un joueur. Donc on sait que la fin de saison sera compliquée. Je n’ai jamais pensé que le maintien était acquis.”

Assane NDOYE (ailier de Nantes) : “Je retiens la manière avec laquelle on a gagné, l’équipe a affiché une vraie cohésion. On savait qu’Angers était une équipe très très dure, ils nous avaient déjà battus à 2 reprises. Depuis mardi, on a parlé entre nous et il fallait une réaction que ce soit pour le coach ou pour les joueurs. C’est notre métier mais c’est aussi une passion. Je prends les matchs l’un après l’autre. La seule chose qu’il fallait ce soir, c’était mettre de l’énergie sur le terrain. Ca a été un match assez solide même si on a toujours des up and down. Le groupe a été en cohésion, on s’est relevé et on est retourné se battre. On savait qu’on allait revenir. On peut pas prendre 50 points en défense en 1ère mi-temps, là ce soir on en prend 36 donc ce n’est pas la même chose. On a une hiérarchie, il faut que tout le monde l’accepte et le comprenne. Il faut qu’on joue tous dans la même direction.”

Shawn TANNER (ailier d’Angers) : “On a mal débuté le 3ème quart-temps où on a pris 31 points. On a essayé de revenir ensuite mais c’était un peu trop tard. En début de match, on a eu beaucoup de jeu rapide. On est parti parfois trop vite et on a perdu des balles. On a eu du mal à prendre le rythme du match. En 2ème quart-temps, on a hissé notre niveau de jeu. Je ne pense pas qu’on se soit relâché après la Leaders Cup. Par exemple, on a gagné contre Antibes. Donc pour moi, ce n’est pas un facteur. On sait ce qu’on a faire pour gagner les matchs dans cette fin de saison. On a des blessés avec Williams touché à la cheville et Augustin-Fairell qui n’a pas joué.”

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload