Les Nantais cèdent face au nouveau promu Fos-sur-Mer (71/89)

Rendez-vous en août pour le lancement de la saison 2021/2022.

Le match

Pour son dernier match de la saison, Nantes s’est incliné sur le score de 71 à 89 face à Fos qui a empoché du même coup son ticket pour la montée en Jeep Elite. Après un premier quart-temps équilibré, les Nantais ont ensuite cédé face à la détermination fosséenne. Les Nantais bouclent ainsi cette saison 2020-2021 sur un bilan équilibré de 17 victoires et de 17 défaites.

Début de match plaisant et rythmé entre 2 formations dans une ambiance estivale à la Trocardière. Grâce à l’adresse de l’ancien nantais Jamar Diggs, Fos prenait furtivement 4 points d’avance (13-17) mais Jérôme Sanchez se montrait efficace et ramenait de suite ses coéquipiers au contact. Sur un 2+1 signé de René Rougeau au buzzer, les Nantais n’étaient plus qu’à une longueur des Méditerranéens (20-21) au bout des 10 premières minutes de jeu.

Dès le début du 2ème quart-temps, le NBH reprenait l’avantage (23-21) sur un 2+1 conclu par Ife Ajayi. Le tandem fosséen Massa – Hernandez dominait ensuite les débats dans la raquette et était l’auteur d’un 6-0 (23-27). René Rougeau stoppait la série de Fos mais les Nantais perdaient trop de ballons (10 en 1ère mi-temps) et cédaient encore trop de rebonds offensifs face aux athlétiques intérieurs fosséens à l’image de Sullivan Hernandez (11 pts et 4 rbs en 1ère mi-temps). L’avance fosséenne montait même à +12 au moment de rejoindre les vestiaires (31-43) suite à un dernier panier primé de Karim Atamna.

Au début du 3ème quart-temps, les Nantais retrouvaient de l’adresse : Terry Smith décochait ainsi 2 flèches derrière l’arc des 6m75 et Ludovic Negrobar apportait des points également pour offrir un rapproché au NBH (43-49). Mais Fos repartait de l’avant grâce à un efficace Diggs et un Massa impeccable à la conclusion (47-59). Smith puis Sanchez tentaient de limiter la casse en fin de 3ème période mais les hommes de Jean-Baptiste Lecrosnier se retrouvaient distancés de 11 longueurs (52-63) avant la dernière période.

Si René Rougeau lançait les débats dans ce 4ème quart-temps, Fos infligeait ensuite un 6-0 pour s’envoler au tableau d’affichage (54-70). Ife Ajayi interrompait la série fosséenne mais les Nantais manquaient de dureté défensivement ce dont profitait le musculeux Jonathan Augustin-Fairell pour signer 9 points et offrir 19 points d’avance aux siens (62-81). Le match était alors plié et Fos fonçait vers la victoire synonyme de montée en Jeep Elite ! Score final : 71-89.

Après 3 victoires consécutives, le Nantes Basket Hermine concluait ainsi cette saison 2020-2021 sur cette défaite face au futur promu de Jeep Elite. Une saison vraiment particulière avec cette crise sanitaire et ce rythme effréné en fin de saison pour arriver au bout de la saison régulière.

La marque

Nantes

Smith (12) – Sylla (12) – Rougeau (8) – Sanchez (9) – Negrobar (7) – Gibey (4) – Forcada (2) – Gauthier (6) – Desseignet (4) – Ajayi (7)

Fos-sur-Mer

Diggs (15) – McClain (7) – Hernandez (11) – Choquet (6) – Massa (16) – Caner-Medley (12) – Mipoka (5) – Atamna (3) – DiaAugustin-Fairell (14)

Les réactions

Jean-Baptiste LECROSNIER (coach de Nantes) : “Fos a montré une volonté plus farouche. Ce soir, ils sont venus chercher leur montée. Ils étaient fébriles au départ, on les a dérangés. Puis on s’est fait impacter. Notamment au rebond offensif et dans le jeu intérieur avec Fairell et Massa. Le facteur X c’est Sullivan Hernandez qui a fait beaucoup de bien à son équipe. Et dans le 3ème quart-temps, il y a eu Jamar Diggs qui mérite à mon sens le titre de MVP de la saison. Dans le 3ème quart-temps, il prend son équipe et nous sanctionne sur des pick-and-roll. Il est toujours là dans les matches importants. Bravo à eux ! Bravo à Rémi et bravo à cette équipe de Fos qui mérite. Elle a terminé première de la saison et il n’y a pas de débat. On a trop subi cet impact sur les secondes chances. C’est malheureusement une constance qu’il va falloir corriger durant cette inter-saison. Après une certaine forme de pression, les Fosséens ont affiché une détermination et une volonté bien supérieures à une équipe qui n’a plus d’objectif sur ce match.”

Rémi GIUITTA (coach de Fos) : “L’approche mentale a fait la différence ce soir : tout le monde a répondu présent dans l’intensité défensive. Face à une équipe qui n’avait plus rien à jouer, il fallait faire la différence dans l’abnégation. C’est une grosse satisfaction mais aussi un gros soulagement car c’était une saison éprouvante. Malgré tout ça, on fait le doublé avec la Leaders Cup et cette montée. Avec j’espère le titre de champion si Blois commet un faux-pas. Je m’étais fixé comme objectif de remonter et je m’étais donné 2 ans. Je suis très satisfait et très fier de mes joueurs. C’est un groupe extraordinaire qu’on a eu cette année avec que de très bonnes personnes et je pense que c’est ce qui a fait la différence. Je suis plus qu’heureux d’avoir Mam à mes côtés car on s’était quitté sur une descente de Jeep Elite. Et ça fait plaisir de partager ces moments avec des personnes historiques comme Mam. Pour nous, ce soir, c’était une finale “do or die” donc forcément il y avait de la pression. Dans le vestiaire, je voyais que mes joueurs avaient une vraie détermination. Cette fin de saison vaut presque mieux que des playoffs avec des scénarios incroyables.”

Ludovic NEGROBAR (intérieur de Nantes) : “Ils se sont ratés face à Quimper, c’est normal qu’ils viennent avec une mentalité de guerriers. Tout le match, ils ont été devant, ça a été propre. On a essayé de ne pas leur faciliter le match. On a joué le match jusqu’au bout. On n’avait pas d’enjeu depuis plusieurs matches et on a joué le match jusqu’au bout. Félicitations à Fos pour sa montée. Cette saison, c’était du n’importe quoi. Il y a eu la Covid, les graves blessures de certains joueurs. On aurait pu prendre des mesures plus tôt mais la Ligue en a décidé autrement. On a évolué sans quelques joueurs. Les joueurs veulent jouer mais pas dans n’importe quelle condition. Cette saison n’a pas été une grande réussite en terme de calendrier. La série de 2 défaites en avril nous a fait très mal et ça coûte cher en fin de saison quand tu veux jouer le haut de tableau. On a trop fait le yo-yo cette saison. C’est un échec cette saison car on voulait finir dans le Top 4. Malgré tout, il y a eu des bonnes choses. Maintenant, il faut travailler pour aller plus haut.”

Edouard CHOQUET (meneur de Fos) : “C’était un match couperet pour nous. On a bien mené notre barque. On a été dominant du début à la fin. On n’a pas tremblé. On mérite largement notre montée car tout le monde a joué le même nombre de matchs. Ca a été un an et demi très compliqué et on n’a pas craqué. C’est une équipe qui a du cœur et c’est une vraie fierté d’emmener cette équipe en Jeep Elite. J’étais revenu à Fos pour ça. A titre personnel, c’est une fierté. Maintenant c’est un tout nouveau challenge ! Mais Fos est à sa place en Jeep Elite.”

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload