Les Nantais passent à côté face à Saint-Quentin…

En dépit d’une bonne entame, l’Hermine Nantes Atlantique a ensuite perdu le fil durant les 2ème et 3ème quart-temps et s’est finalement inclinée sur le score de 66 à 68 face à Saint-Quentin. Malgré une belle remontée dans le dernier quart-temps, les Nantais seront partis de trop loin pour espérer l’emporter.

Avec un 6-0 pour débuter le match, les Nantais se mettaient de suite dans les meilleures conditions. Grâce à l’efficacité de son intérieur Laurence Ekperigin, l’écart montait à +8 (15-7) en faveur des hommes de Franck Collineau. Bien qu’en manque d’adresse (seulement 31% de réussite dans le 1er quart-temps), les Picards réduisaient le score en cassant le rythme du jeu. Après 10 minutes de jeu, Nantes comptait ainsi 5 points d’avance (18-13).

Saint-Quentin retrouvait de l’adresse dans la 2ème période à l’image de son quatuor d’étrangers et Nantes encaissait ainsi la bagatelle de 24 points dans le 2ème quart-temps. Le SQBB passait ainsi logiquement devant (29-30) et parvenait même à prendre 6 points d’avance (31-37). L’Hermine perdait également trop de ballons (7 dans le seul 2ème quart-temps) et il fallait toute l’adresse de Kuksiks et de Bigote pour signer un 8-0 en fin de 1ère mi-temps et ainsi rejoindre les vestiaires avec l’avantage au tableau d’affichage (39-37).

Le début du 3ème quart-temps était catastrophique pour les Nantais qui encaissaient un terrible 11-0 avec en particulier un Eniel Polynice impeccable à la conclusion. Cumultant les pertes de balle tout en voyant son adresse lui échapper (1 sur 18 aux tirs dans le 3ème quart-temps !), l’Hermine n’inscrivait que 6 petits points dans le 3ème quart-temps. Pire, Laurence Ekperigin écopait d’une faute technique et, frustré, abandonnait ses coéquipiers en rejoignant les vestiaires sans revenir sur le banc par le suite… Après 30 minutes de jeu, l’Hermine était ainsi au pied du mur (45-58).

Poussés par leur public venu nombreux à Mangin, les Nantais déployaient alors une énorme intensité pour revenir dans la partie. Une grosse défense qui leur permettait de récupérer des ballons aussitôt exploités de l’autre côté du parquet. Un effort concrétisé par un 11-0 en faveur de l’Hermine avec un McKnight retrouvé et un Fofana incisif. Mieux, Nantes reprenait l’avantage (64-62) sur une réussite de Kwamain Mitchell à l’entame du “money time”. Mais Saint-Quentin ne craquait pas et, alors que Mitchell ratait la cible à longue distance, Nyakundi lui ne manquait pas et redonnait 2 points d’avance aux siens sur la possession suivante. Il ne restait plus que 3 secondes et la dernière tentative à 3 pts d’Alexis Desespringalle échouait sur le cercle et l’Hermine devait ainsi s’incliner sur le score de 66 à 68.

Cruelle défaite pour l’Hermine qui espérait confirmer à Mangin sa belle victoire obtenue sur le parquet de Vichy-Clermont. Après la trêve liée à la Leaders Cup, la troupe de Franck Collineau se déplacera à Bourg-en-Bresse, un déplacement compliqué sur le parquet d’un des plus sérieux prétendants à la montée.

Les réactions en conférence de presse :

franck collineauFranck COLLINEAU (coach de Nantes) : “On fait une entame de match sérieuse mais on est ensuite coupable de relâchement. On prend 24 points dans le 2ème quart-temps. J’attendais une réaction des joueurs dans le 3ème quart-temps mais, au contraire, on sombre. Le dernier quart-temps est anecdotique pour moi mais on perd ce match dans le 3ème quart-temps. Je suis en colère, je suis furieux mais je ne m’explique pas ce match. Si on est sérieux sur la durée, ce match là, on aurait dû le prendre. On les regarde jouer, on ne partage plus la balle, on force les situations dans les 2ème et 3ème quart-temps. Alors oui il y a une révolte dans le dernier quart-temps mais on le perd avant. Sur le cas Ekperigin, on lavera notre linge sale en famille… On part de trop loin. On avait pourtant prévenu que cette équipe de Saint-Quentin ne lâchait rien comme l’a montré leur victoire sur Fos. On n’a pas d’excuse ce soir.”

 

vafessa fofanaVafessa FOFANA (ailier de Nantes) : “On commence bien et après ils reviennent dans le 2ème quart-temps. On paye les 2ème et 3ème quart-temps. Ce soir, on est tombé sur une belle équipe de Saint-Quentin. Ils prennent le match ce soir. On perd bien avant la dernière action et c’est frustrant car on laisse encore quelques munitions, surtout à la maison. Notre problème, c’est qu’on subit l’agressivité défensive et on commence alors à jouer à l’envers. Défensivement, on est dans les cordes, on n’encaisse pas beaucoup. Mais il faut quand même qu’on marque des points. Dans le dernier quart-temps, on s’est remotivé. Mais le problème c’est qu’il aurait fallu reproduire ce quart-temps dans les 3 précédents. Car dans le 4ème quart-temps, ils doutent. On ne peut pas tenir le match comme ça face à une équipe qui a faim.”

 

Jérôme NAVIER (coach de Saint-Quentin) : “C’est un vrai gros match que l’on fait ici et cela confirme notre élan. Ce soir, on gagne chez le 3ème. Cela conforte notre regain depuis janvier. Ca nous fait 2 victoires de suite avant le break de la Leaders Cup. Gagner avec cette physionomie de match va nous aider. On a appris de notre défaite face à Charleville. On a fait un 3ème quart-temps quasiment parfait en encaissant seulement 6 points. On était bien dans l’impact défensif à part dans le dernier quart-temps où on leur laisse des ballons de contre. Ce soir, on s’est vraiment servi de l’expérience de nos derniers matchs. Ce soir, on a répondu à l’intensité proposée par cette équipe de Nantes. Je suis très content du résultat de ce soir. On va ensuite avoir un gros mois de mars qui va être un vrai virage dans notre objectif de maintien. On peut faire de belles choses dans ce championnat et ça fait 2 fois qu’on montre qu’on est capable de battre des équipes qui visent les play-offs.”

Pierre-Etienne DROUAULT (ailier de Saint-Quentin) : “On est habitué à prendre des écarts et à revenir. On n’a pas paniqué et, en fin de match, on a réussi à le prendre. Réussir à rester serein c’est plutôt intéressant. On a pris l’eau en début de match et on a limité la casse dans le 1er quart-temps. On a réussi à rester au contact pour les faire douter. Et on a réussi à le prendre en fin de match. On a bien stoppé leurs contre-attaques sauf dans le dernier quart-temps. On a réussi à bloquer leurs forces durant presque tout le match. On arrive à se servir des matches précédents. On a confirmé ici notre victoire face à Fos. On va ensuite avoir des matches face à des concurrents directs.”

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload