Nantes met fin à la belle série alsacienne ! (77/79)

Les dernières secondes auront été stressantes à l’Espace des Sept Arpents de Souffelweyersheim et, grâce notamment au sang-froid de Terry Smith, le NBH a obtenu un beau succès face à un adversaire invaincu depuis 4 matchs.

LE MATCH

Nantes long à descendre du bus 

La mise en route nantaise est laborieuse des deux côtés du terrain face à des Alsaciens qui imposent leur rythme à ce début de rencontre (9/0 – 3e). Thibault Desseignet et Abdel Sylla réveillent leurs partenaires (9/4 – 4e) mais Thomas et Oumarou Sylla maintiennent la cadence chez les locaux (17/6 – 5e). Jean-Baptiste Lecrosnier utilise son premier temps-mort et en profite pour lancer Xavi Forcada, de retour de blessure après plusieurs semaines d’absence. Le meneur espagnol a beaucoup manqué lors des dernières rencontres et l’on sent de suite son envie de remettre l’équipe sur les bons rails. Malheureusement, l’adresse fait défaut et la paire Sylla/Thomas préserve l’avance alsacienne malgré un tir primé de René Rougeau en fin de période (28/17 – 10e). 

Un deuxième quart-temps sérieux et efficace ! 

L’entame de ce second quart-temps est importante pour les Nantais pour éviter de voir les joueurs de “Souffel” augmenter leur avance au tableau. René Rougeau et Abdel Sylla l’ont bien compris et exploitent deux pertes de ballons des locaux (28/21 – 11e). Facey (2+1) et Sautier (tir primé) répliquent (34/21) mais Xavi Forcada marque son retour aux affaires derrière l’arc (34/24 – 14e). Le NBH monte nettement d’un cran défensivement et le résultat est immédiat avec un 0/10 infligé notamment par Terry Smith (8 points consécutifs, 36/34 – 17e et 38/36 – 20e). Le NBH peut égaliser ou passer devant pour la première fois juste avant la pause, mais une faute anti-sportive à 15 secondes de la fin permet au BCS de garder l’avantage pour le retour aux vestiaires (42/36 – 20e). Nantes est bien revenu dans le match et notons que les Alsaciens n’ont pas pris le moindre rebond offensif à la pause ! Intéressant !

Serré, mais Nantes court toujours après le score ! 

Rougeau à 3 points semble montrer le chemin, mais le jeune et talentueux Louis Marnette (2 primés consécutifs) relève le défi du haut de ses 19 ans (50/41 – 23e). La défense nantaise est moins hermétique et le BCS décroche son premier rebond offensif après 25 minutes de jeu (52/43 – 25e). Les deux équipes se rendent coup pour coup mais ce sont les visiteurs qui tirent leur épingle de ce duel, grâce au retour de bonnes attitudes défensives. Negrobar, par deux fois sous le cercle, et un contre venu d’ailleurs de notre Sylla sur le Sylla adverse, permettent de recoller au tableau après trente minutes de jeu (56/52). Nantes remporte son deuxième quart-temps et psychologiquement, cela ne peut être que bénéfique.

Il faut maintenant réussir à passer devant…

L’expérimenté Jérôme Sanchez le sait et montre l’exemple dès la reprise… (56/54 – 31e) obligeant Stéphane Eberlin à prendre un temps mort pour ne pas laisser la dynamique nantaise se mettre en place. Adaptation de la défense sur les “pick and roll” et réussites d’O.Sylla et de Bach et le BCS reprend de l’air (62/54 – 33e). Garry Chathuant, en bon capitaine, prend ses responsabilités et valide deux primés au bon moment (65/60 – 35e). On sent alors que Nantes a les moyens de prendre l’avantage mais cela passera d’abord par une première égalité au score avec un missile longue distance de Terry Smith (65/65 – 36e). Stéphane Eberlin remet ses joueurs majeurs sur le parquet mais Ife Ajayi au bénéfice d’un “2+1” donne l’avantage au NBH pour la première fois de la rencontre (65/68 – 37e). Bien loin de baisser la tête, “Souffel” se relance par Kentan Facey (70/68 – 38e) et lance le générique d’un incroyable scénario à suspense ! Nouvelle égalité avec Ife Ajayi (70/70 à 1’13) et le banc nantais est debout ! Terry Smith se chargera de finir le boulot (9 points dans la dernière minute) avec la complicité de toute l’équipe (75/70 à 0’20), et ce malgré Dustin Thomas et O.Sylla qui ne lâcheront rien. 

Victoire nantaise (77/79) en terre alsacienne que nous pourrons qualifier de belle “vendange tardive” mais qui, comme chacun sait, se déguste avec plaisir et bien évidemment avec modération… Des satisfactions au titre de quelques individualités, mais également et surtout sur l’aspect collectif incontournable pour aller chercher ce type de match.

Prochaine échéance samedi après-midi à Paris (4V/4D) où il faudra une nouvelle fois répondre présent face à une équipe athlétique capable de prendre feu à tout moment !

Allez Nantes Basket Hermine !

Tcar

LA MARQUE

Souffelweyersheim

OguineBach (6) – Thomas (14) – MiyemVergiat (2) – Sylla (18) – Facey (14) – Marnette (15) – Sautier (8) – Berchel

Nantes

Sylla (2) – Smith (22) – Sanchez (5) – Rougeau (10) – Forcada (5) – Chathuant (10) – Negrobar (10) – Ajayi (13) – GauthierDesseignet (2)

LES RÉACTIONS

Jean-Baptiste Lecrosnier : “Oui, c’était un match un peu bizarre, mais surtout parce que nous avons été absents en début de rencontre et que eux ont été très bons ! Nous avons manqué d’agressivité et nous avons été surpris dans les premières minutes par des joueurs que nous n’attendions pas. Nous avons été contraints de nous adapter, sans pour autant abandonner tous nos plans défensifs initiaux. Ce soir, nous avons été capables de bien faire circuler le ballon pour avoir des bons tirs ouverts. Nous remportons trois périodes sur quatre face à une équipe solide et qui était en pleine confiance. Il est certain que le retour de Xavi au sein du groupe est une chose importante pour l’équilibre de notre basket !”

Jérôme Sanchez : “Nous ne sommes pas bien rentrés dans la partie et nous nous sommes fait un peu peur en prenant beaucoup de points tôt dans le match. Heureusement, nous avons relevé le défi et nous avons été solidaires. Les valeurs défensives sont revenues et tout est devenu non pas facile mais moins compliqué ! Nous avons pu mettre de la fluidité dans nos mouvements et bien faire bouger le ballon comme nous avait demandé le coach pour fatiguer cette défense adverse et avoir de bons tirs. Nous avons su alterner les relations intérieures et extérieures. Nous rentrons demain en train en passant par Rennes, et nous finirons le trajet en minibus vers Nantes !”

Xavi Forcada : “Nous savions les choses à faire pour ce match et, mis à part le début de rencontre, nous avons été appliqués et cela nous a réussi ! On a retrouvé du collectif et de la solidarité, ce qui nous a rendu des séquences de jeu plus faciles avec des bonne solutions. Samedi, nous allons à Paris, il faudra reproduire toutes les bonnes choses effectuées ce soir. Pour moi ça va bien, je n’ai plus mal au pied, mais ce soir je suis fatigué et je manquais de rythme après ma longue absence. Je ne suis pas inquiet, cela va vite revenir au fil des matchs et des entraînements. J’étais heureux de retrouver la compétition et cette équipe qui peut faire de belles choses. Nous mangeons dans la chambre avec Jérôme, et ce soir c’est une paëlla… !”

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload