Traquenard picard pour le NBH à la Trocardière (61/85)

De retour à la compétition après près d’un mois sans jouer (victoire face à Lille le 18 décembre), le Nantes Basket Hermine s’est lourdement incliné à domicile (61/85) face à la formation de Saint-Quentin. Les Nantais ont tenu un quart-temps avant de sombrer des deux côtés du parquet, malmenés par des Picards qui auront su imposer leur rythme à la rencontre.

Le match

Privé de son meneur Xavi Forcada toujours blessé à un orteil, le Nantes Basket Hermine entrait bien dans son match avec un 5-0. Les Picards se mettaient en route grâce notamment à Ryan Rhoomes et revenaient ainsi à 2 longueurs (7-5). Les hommes de Jean-Baptiste Lecrosnier recréaient un petit écart sur une réussite longue distance de Thibault Desseignet (14-7). Mais quelques pertes de balle évitables offraient l’opportunité au SQBB de signer un 7-0 et ainsi de revenir à hauteur des Nantais au terme des 10 premières minutes (16-16).

Saint-Quentin passait devant pour la première fois de la rencontre avec 4 points consécutifs du meneur Parker Jackson-Cartwright (16-20) pour démarrer le 2ème quart-temps. Les Nantais éprouvaient des difficultés face à la solide défense picarde comme en témoignait leur pourcentage de réussite à la pause (34,6 % au total). Également en souffrance au rebond (9 rebonds offensifs concédés aux Saint-Quentinois), c’est logiquement que Saint-Quentin faisait alors la course en tête. Pire même pour les locaux, Benoit Gillet faisait chauffer son poignet et était ainsi le principal instigateur d’un 11-0 picard pour conclure cette première mi-temps sur le score de 26 à 38.

Abdel Sylla au lancer-franc – © Nantes Basket Hermine

Le NBH revenait avec de meilleures intentions après la pause à l’image du 6-0 infligé au SQBB pour débuter le 3ème quart-temps (32-38). Mais la formation picarde commençait à trouver de l’adresse dans les tirs primés à l’image de l’expérimenté Lien Phillip qui trouvait la cible à 2 reprises dans cet exercice pour refaire l’écart (32-44). Puis c’était au tour du capitaine picard, Benoit Gillet, de prendre feu en inscrivant 2 flèches à 3 points. La réussite dans le même registre de Ludovic Negrobar ne faisait que limiter la casse pour les Nantais à la peine après 30 minutes de jeu (47-58) et toujours aussi inefficaces offensivement à l’intérieur.

L’intérieur nantais Ife Ajayi tentait bien de réveiller les siens en signant un dunk puissant dans la raquette mais les Picards déroulaient ensuite leur jeu et infligeaient un cinglant 13-0 à des Nantais dépassés défensivement (49-71). Il fallait attendre 5 bonnes minutes pour voir le NBH retrouver le chemin du filet sur 2 lancers de Thibault Desseignet. Mais il était trop tard pour les Nantais dont la maladresse aura été trop criarde pour espérer davantage ce soir.

Première défaite de la saison en championnat pour les Nantais sur le score de 61 à 85 qui devront réagir et montrer un autre visage dès samedi sur le parquet de Poitiers lors de la prochaine journée de Pro B.

La marque

Nantes

Sylla (11) – Smith (11) – Sanchez (7) – Rougeau (2) – Chathuant (2) – Negrobar (11) – Ajayi (2) – Gauthier (3) – Eyango (2) – Desseignet (10) – Gibey

St-Quentin

OuattaraPfister (3) – Gillet (15) – Phillip (10) – Bazille (4) – Yeboah (14) – Besson (17) – Rhoomes (7) – Jackson-Cartwright (15) – David

Les réactions

Jean-Baptiste LECROSNIER (coach de Nantes) : “On ne mérite rien ce soir. On est bien rentrés dans ce match. Mais, derrière, il ne se passe plus rien. Donc ce soir, l’équipe qui a le mieux joué a gagné. Saint-Quentin a tout à fait le profil de l’équipe “bonne surprise de la saison”. Je n’ai pas réussi à trouver le cinq qui nous aurait permis d’être constant. Je n’ai pas réussi à trouver le joueur capable d’apporter de la révolte. On a senti de la frustration, c’était la pire des choses. On a trop gardé le ballon et on ne l’a pas suffisamment fait vivre pour créer des décalages. On a été bons trop tôt dans l’entrainement cette semaine mais c’est le soir du match qu’il faut y être. Mentalement, ce soir, on n’y était pas. Je n’ai pas senti de révolte ni de volonté. C’est vrai aussi qu’on a manqué beaucoup de choses ce soir. On a joué au rythme que nous a imposé Saint-Quentin. On a une équipe pour être bien plus consistant que ça. On n’est pas allé chercher l’intensité, l’énergie sur les lignes de passe. Eux ont joué un rythme qui leur a permis de faire jouer des joueurs comme Benoit Gillet pendant de longues minutes. Mentalement, la frustration nous a beaucoup trop bouffé d’énergie ce soir. Le tempo du match est beaucoup trop lent, le ballon ne circule pas assez vite et quand on est en difficulté, le ballon ne circule plus. Alors il faut rappeler qu’en Pro B, vous pouvez battre tout le monde et tout le monde peut vous battre. Ce soir, c’est un par un qu’on doit se remettre en question. Et moi le premier bien évidemment. Et si ça peut nous servir de gros warning, alors que ça nous serve ! Xavi Forcada a repris un coup sur son orteil donc on attend les examens. Et Xavi a cette capacité à mettre du mouvement, à créer. Et on en aurait eu grand besoin ce soir car il a cette capacité à rendre les autres meilleurs tout en étant capable lui-même de porter le danger.”

Ludovic NEGROBAR (intérieur de Nantes) : “Il faut donner du crédit à Saint-Quentin. Il y a eu un peu de révolte en début de 2ème mi-temps mais ça n’a pas suivi et c’est arrivé trop tard. On n’a pas mis en place les choses qu’on avait travaillées. C’est de notre faute ce soir, on n’a pas d’excuse. Cela arrive… Il faut se concentrer sur le prochain match qui arrive vite. Poitiers, qui vient de couper son coach, a de très bons joueurs. C’est à nous de bien travailler cette semaine pour faire le meilleur match possible et relancer la machine.”

Julien MAHÉ (coach de Saint-Quentin) : “C’est une grosse victoire pour nous. Je veux vraiment féliciter mes joueurs car ce n’est facile pour personne de jouer avec aussi peu de régularité, ce qui explique nos erreurs en début de match. Mais une fois lancé, c’était excellent, notamment défensivement. On a fait quelques choix par rapport à Nantes qui ont été très bien exécutés contrairement à notre dernier match. On savait qu’ils allaient revenir très fort. Et les 2 premières minutes de la 2ème mi-temps ne me conviennent absolument pas. Donc on a encore de quoi progresser et on est une équipe jeune. On a fait beaucoup d’efforts et on a fait un gros travail aux rebonds, notamment en 1ère mi-temps avec 9 rebonds offensifs qui nous ont offert des secondes chances. Cette victoire me plait car elle a été construite sur le travail défensif. On a réussi à frustrer Nantes et les sortir de leur jeu. Il fallait bien défendre et être patient en attaque. On a tiré trop vite dans le premier quart-temps. Quand on a commencé à être patient, on a trouvé des tirs ouverts. Mais, ce soir, c’est surtout défensivement. Physiquement, on était vraiment là. On a mis de la pression et on a été bons aux rebonds. Ryan Rhoomes et Timothée Bazille ont fait un gros boulot. Samedi, on a un gros combat face à Denain donc on va tenter de bien récupérer car ce soir on a lâché un peu de gaz.”

Hugo BESSON (arrière de Saint-Quentin) : “On s’est bien reposé durant la pause et on a repris assez tôt donc on était prêts. Cela nous a permis de progresser collectivement et on a vu ça ce soir. On savait que Nantes allait revenir fort. On était vraiment impliqués dès le retour du vestiaire. Et c’est là qu’on les a surpris. À Paris, on menait la mi-temps et on avait pris un éclat ensuite alors que là on a été présent de la première à la dernière minute. On s’est bien aidé les uns les autres et c’est ce qui a fait la différence. On a bien compensé notre manque d’adresse et c’est vraiment positif. On ne nous attendait pas à ce niveau-là. On nous avait prédit avant-dernier donc on déjoue tous les pronostics. On a essayé de surprendre Nantes en leur rentrant dedans, en jouant physiquement, en défendant dur. Dans ma tête, c’est plus le scoring à la base qui m’attire. Et j’essaie de devenir plus polyvalent et de progresser dans ma lecture de jeu.”

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload