Victoire et qualification pour les 1/4 de finale de Leaders Cup ! (80/75)

Une deuxième place synonyme de déplacement samedi après-midi !

Le match

Une première mi-temps au coude à coude !

Les deux équipes avaient semble-t-il des fourmis dans les jambes au moment d’entamer ce dernier match de poule de Leaders Cup. Pas vraiment de round d’observation et le ton est vite donné sur l’intensité et l’envie de pendre ce match. Chassé-croisé (8/8 – 5e), (11/12 – 7e) et ce sont finalement les Nantais qui mènent au score d’un petit point après dix minutes de jeu (20/19). 

Scénario identique dès ce début de second quart-temps mais ce sont pourtant les joueurs du NBH qui s’adjugent le premier écart significatif grâce à Ajayi, Chathuant et Rougeau, etce malgré la réussite de Reeid côté Quimperois (29/23 – 13e). Une série de trois tirs primés signés Jackson (2) et Tchouaffé permet aux Bretons de reprendre un point d’avance (31/32 – 15e). Pontens, lui aussi à l’aise derrière l’arc, accentue l’écart (39/35 – 18e) mais Xavi Forcada réplique et Sanchez et Negrobar permettent aux Nantais d’atteindre la pause en tête (44/42 – 20e).

Nantes hausse le ton dès la reprise

Quatre premières minutes qui ressemblent aux vingt premières, même si l’on devine que le discours de Jean-Baptiste Lecrosnier à la mi-temps avait pour ambition de redonner un peu de “peps” à ses garçons (51/47 – 24e). Plus d’intensité et d’agressivité, tout en jouant plus près du cercle, et le capitaine nantais signe le plus gros écart du match à la 25e (57/49). Laurent Foirest réagit en prenant un temps mort que les Finistériens valorisent aussitôt par un 0/4, obligeant à son tour le coach nantais à stopper le jeu (57/53 – 27e). Ajayi sous le cercle, Desseignet avec un 2/2 aux lancers et un véritable coup de maître du capitaine Chathuant (3/3 à 3 points en 1’30) font basculer le NBH avec un crédit de douze points après trente minutes de jeu (70/58).

La joie des Nantais – © Grégory Leroy

Il reste dix minutes aux locaux pour gérer cet écart ! Thibault Desseignet inscrit les huit premiers points nantais dont un 2/2 à 3 points (78/67 – 34e) mais l’inévitable Varanauskas refroidit l’ambiance, lui aussi avec un tir primé (78/70 – 37e). Les “béliers”, malgré un effectif réduit, tiennent le choc, même si une réussite sous le cercle de Sylla permet de maintenir l’écart nécessaire (80/72 à 0’49). Tchouaffé ramène son équipe à 6 points (80/74) et Reid réussit un lancer à 0’03 du terme (80/75). Le temps-mort pris par Jean-Baptiste Lecrosnier pour trouver le shooteur providentiel à 3 points n’aura pas raison de la défense bretonne vigilante sur les artilleurs nantais et sur Garry Chathuant qui tentera malgré tout !

Victoire nantaise avec une domination au rebond (39/25) avec la triplette Ajayi (9), Sylla (8) et Negrobar (6) qui ont contrôlé l’espace aérien ! On va de nouveau regretter les 17 ballons perdus côté nantais, mais certainement apprécier les 23 passes décisives réalisées par le collectif nantais ! 

C’est donc à l’extérieur que le Nantes Basket Hermine ira jouer son 1/4 de finale et tenter de glaner un billet pour la suite de la compétition. Et devinez où ? Et bien ce sera en Bretagne, dans le Finistère ! À 15h samedi après-midi… dans la Salle Gloaguen… des “Béliers de Kemper” !  Troisième acte du derby breton pour une place en 1/2 finale de Leaders Cup. Rendez-vous sur LNB TV pour suivre une rencontre qui méritera le coup d’œil !

 Allez Nantes Basket Hermine !

Tcar

La marque

Nantes

Sylla (4) – Smith (7) – Sanchez (4) – Rougeau (4) – Chathuant (20) – Desseignet (10) – Negrobar (13) – Ajayi (10) – Forcada (8)

Quimper

Rambaut (2) – Tchouaffé (8) – Jackson (21) – Reid (13) – Varanauskas (16) – Randriamananjara (3) – Sclear (2) – Pontens (10)

Les réactions

Jean-Baptiste Lecrosnier : “Ce soir, l’objectif était de gagner ce match et d’obtenir notre qualification… C’est chose faite. Maintenant, il y a beaucoup de choses à redire sur notre jeu et notre gestion du match. En première mi-temps, nous avons su jouer en se passant bien le ballon et le troisième quart est également correct. Par contre, notre dernière période est totalement insuffisante… À +14, nous devions tuer le match et à l’inverse c’est Quimper, à qui il manquait ce soir deux éléments, qui impose son rythme. Nous manquons cruellement de rythme et il va vite falloir en prendre conscience pour rectifier les choses. On ne peut pas rester en attente, il va falloir aller chercher cela tous ensemble… On va s’appuyer sur de la vidéo pour que l’on se rende bien compte de cet état de fait. Nous devons mettre beaucoup plus d’agressivité défensive, pour pouvoir imposer notre rythme de jeu. Les garçons n’y sont pour rien, nous manquons de matchs et de compétition mais c’est à nous de nous faire violence pour compenser et aller chercher un niveau supérieur. Encore une fois, nous ne pouvons pas nous cacher derrière cette période compliquée, il faut provoquer et aller chercher par nous- même ce qui nous manque. Ce soir, c’est comme un mauvais dessert… Tu n’as pas si mal mangé, mais le dessert te laisse une mauvaise note et tu ne retiens que cela. C’est vexant de ne pas pouvoir jouer à la maison notre 1/4 de finale, et il faudra monter d’un cran pour nous rendre à Quimper, qui aura sans doute retrouvé ses deux absents !

ageagreementarrow_selectarrowdatelinelocalisationnationalitepictoticketpostetailletimeupload